Pour préparer la conférence de Paris, Cécile Duflot relance les écoquartiers

Le 22 janvier 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'écoquartier du Trapèze à Boulogne, labellisé en 2013
L'écoquartier du Trapèze à Boulogne, labellisé en 2013

Une deuxième vague de labellisation des écoquartiers doit être lancée avant la fin janvier, indique une instruction aux préfets, rédigée par le ministère de l’égalité des territoires et du logement et mise en ligne le 15 janvier.

 

Qu’ont donc en commun le Trapèze de Boulogne (Hauts-de-Seine), les Rives de la Haute Deule à Lille (Nord), et la ZAC de Bonne à Grenoble (Isère)? Ces trois quartiers ont inauguré, en septembre 2013, le label national d’écoquartier. Lancé en 2008, il a distingué 13 opérations abouties et 32 projets en cours.

 

Si le gouvernement accélère le mouvement, c’est qu’il compte mettre en avant ses écoquartiers lors de la conférence des Nations unies sur le climat de 2015 (Cop21), à Paris, pour «montrer que la France est résolument engagée dans les politiques de la ville et du bâtiment durable», précise l’instruction destinée aux préfets.  

 

Pendant le premier trimestre 2014, les collectivités intéressées devront démarrer leur démarche de labellisation, qu’elles aient ou non participé à l’un des deux appels à projets organisés en 2009 et en 2011. Les projets sélectionnés seront annoncés en octobre 2014.

 

Chaque initiative fera l’objet d’une triple expertise, organisée entre avril et juin prochains, et réalisée par un représentant régional du ministère (1), par un expert départemental du ministère (2) et par l’un des partenaires de l’opération, à l’instar de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, ou les Conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement.

 

Elle visera à évaluer le projet sous l’angle de la gestion durable de l’eau, d’un traitement optimum des déchets, d’une biodiversité urbaine, des modes de transport doux, de la production locale d’énergies renouvelables, du recours à l’éco-construction et aux éco-matériaux, et de la mixité sociale et fonctionnelle.

 

A ce jour, 500 collectivités françaises ont rejoint le Club national Ecoquartier.

 

(1)Directions régionales de l’environnement, de l’aménagement, et du logement; Direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature; Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement

(2)Directions départementales des territoires

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus