Pour Oxfam, le G8 doit réparer les effets du changement climatique

Le 31 mai 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Selon le rapport d'Oxfam publié mardi 29 mai à l'approche du sommet du G8 qui se tient du 6 au 8 juin à Heiligendamm, en Allemagne, les pays riches devraient fournir 50 milliards de dollars par an afin d'aider l'Afrique et les autres pays pauvres à faire face aux conséquences inévitables du changement climatique, comme la sécheresse, les inondations et la baisse des récoltes. Les thèmes centraux du sommet du G8 2007, «Croissance et responsabilité», porteront une attention particulière au «visage humain» de la mondialisation et aux difficultés rencontrées par les pays africains.

Oxfam soutient qu'«il y a une grande injustice en matière d'impact du changement climatique. Les pays riches ont causé des problèmes en émettant des gaz à effet de serre pendant des décennies. Ce sont cependant les pays pauvres qui seront les plus affectés et qui devront faire face à une augmentation des inondations, de la sécheresse, de la famine et des maladies». Selon Rajendra Pachauri, président du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), «les plus pauvres, et cela inclut les pauvres dans les sociétés prospères, seront les plus touchés».




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus