Pour les actionnaires d’ExxonMobil, le climat, c’est «No thanks»

Le 26 mai 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pas d'alternative aux énergies fossiles, selon le patron d'ExxonMobil.
Pas d'alternative aux énergies fossiles, selon le patron d'ExxonMobil.
ExxonMobil

La plupart des résolutions climatiques ont été repoussées lors de l'AG.

Tous les regards des investisseurs et des protecteurs du climat étaient tournés vers eux. Eux, ce sont les actionnaires d’ExxonMobil, le plus gros pétrogazier privé de la planète. Mercredi 25 mai, l’industriel organisait à Dallas son assemblée générale. Rassemblant plus de 3.000 personnes, elle devait notamment voter plusieurs résolutions à forte tendance climatique.

La plupart ont été réduites à néant. 81% des actionnaires représentés ont ainsi votés contre la proposition –terriblement contraignante– de soutenir… l’Accord de Paris.

L’idée de nommer un expert du climat au conseil d’administration du groupe basé à Irving a été repoussée par les trois quarts des suffrages. 61% des actionnaires ont rejeté la publication annuelle d’une cartographie des risques que les conséquences du réchauffement font peser sur les activités d’ExxonMobil.

«La vérité, c’est qu’il n’y a pas de sources d’énergie alternatives disponibles ou connues sur la planète pour se substituer aux énergies fossiles», a tonné le PDG, Rex Tillerson.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus