Post-Fukushima: publication de nouvelles ECS

Le 26 septembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les ECS remises visent notamment les réacteurs en démantèlement
Les ECS remises visent notamment les réacteurs en démantèlement

Un an après avoir rendu leurs études «post-Fukushima» pour les 59 réacteurs en fonctionnement ou en construction, les usines de combustibles et les centres de recherche [JDLE], les exploitants poursuivent la publication des évaluations complémentaires de sûreté (ECS).

Entreprise, en France, à la suite de l’accident de Fukushima Dai-Ichi, la démarche des ECS consiste à évaluer les marges de sûreté dont disposent les installations nucléaires au-delà de leur référentiel actuel vis-à-vis des risques de séisme, inondation, perte d’électricité, refroidissement ou leur cumul. Elle vise aussi à examiner les dispositions concernant la gestion de crise consécutive à un accident grave.

Conformément à ces exigences, les ECS des réacteurs d’EDF en démantèlement, d’installations de recherche du CEA, d’Iter, de l’usine Cerca du site FBFC à Romans et de l’usine CIS bio de production de radioéléments pharmaceutiques à Saclay ont été rendues à l’Autorité de sûreté du nucléaire (ASN) avant le 15 septembre.

Les rapports, indique le gendarme du nucléaire français dans un communiqué, seront analysés par les experts de l’ASN et de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

http://www.journaldelenvironnement.net/article/europe-les-stress-tests-nucleaires-se-passent-bien,25017

http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Actualites/2012/ECS-2eme-serie-de-rapports-remis-par-les-exploitants-a-l-ASN



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus