Portugal: 62 morts dans un incendie géant

Le 19 juin 2017 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un incendie causé par la foudre et attisé par la chaleur et le vent.
Un incendie causé par la foudre et attisé par la chaleur et le vent.
DR

Le pays connaît un incendie biblique, qui amène le pays à s’interroger sur sa gestion forestière. Près de 900.000 hectares de forêt sont recouverts d’eucalyptus, arbre hautement inflammable.

Trois jours de deuil national ont été décrétés, en hommage aux 62 personnes mortes –et autant de blessées- dans l’incendie géant qui embrase depuis plusieurs jours le centre du Portugal. Des victimes souvent asphyxiées dans leur voiture, alors qu’elles tentaient de fuir les flammes. C’est la foudre qui aurait déclenché le feu, qui s’est propagé dans les régions de Leiria, Castelo Branco et Coimbra, attisé par des températures dépassant les 40 degrés. La fumée épaisse et un vent puissant entravent ce lundi 20 juin l’intervention des secours. Onze avions de lutte anti-incendie ont été déployés dans le centre du pays, envoyés par l'Espagne, la France et l'Italie. Cent militaires et 25 pompiers ont été mis à disposition par l'Espagne.

Eduquer et prévenir plutôt que combattre

Tout en faisant part de sa «profonde tristesse», le WWF Portugal replace cet épisode dans un contexte de mauvaise gestion du massif forestier méditerranéen. «Une gestion responsable des forêts est plus efficace et financièrement plus efficiente que le financement des mécanismes gigantesques utilisés dans la lutte contre les incendies chaque année. Les incendies de forêt ne se combattent pas, ils se préviennent», estime l’association environnementale. Elle rappelle également que ces forêts hébergent près de 25.000 espèces végétales, dont la moitié sont endémiques ou dans un état de conservation critique. «Il est urgent de sensibiliser et d'éduquer la société sur les valeurs des écosystèmes forestiers de la Méditerranée et sur la prévention des incendies de forêt.»

L’eucalyptus, le roi inflammable

«Tout a déjà été étudié, expliqué et écrit» depuis des décennies sans qu'aucune mesure sérieuse ne soit prise, dénonce le journal Publico. Une autre association environnementaliste –‘Quercus’, le chêne- dénonce le «laxisme total» des autorités en matière de politique forestière et de débroussaillage, ainsi que l'accélération des plantations d'eucalyptus, arbres hautement inflammables, qui occupent une superficie de 900.000 hectares au Portugal. Le gouvernement actuel avait promis de mettre fin à cette «loi de l’eucalyptus», mais n’a pas agi, dénonce l’association.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus