Portables et santé: un mécanisme identifié

Le 04 septembre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Un article du Biochemical journal expose un nouveau mécanisme biologique susceptible d'expliquer la manière dont un téléphone portable peut altérer le fonctionnement cellulaire (1). Selon des chercheurs israéliens, ce n'est pas l'échauffement des cellules qui serait en cause mais l'activation d'une enzyme qui régule la différenciation et la division cellulaires. Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques de l'Institut de sciences Weizmann ont exposé des cultures de cellules de rats et d'hommes à un rayonnement électromagnétique de 875 mégahertz (MHz), une fréquence similaire à celle des signaux de GSM.

D'après The New Scientist, qui a relayé les travaux israéliens, l'existence d'un lien entre l'exposition aux rayonnements des téléphones portables et d'éventuels effets pour la santé reste controversé à cause du manque de preuve mais aussi parce que, jusqu'ici, aucun mécanisme altérant l'ADN n'a été clairement identifié à une fréquence aussi faible.



(1) Biochem. J. (2007) 405 (559–568) (Printed in Great Britain) Mechanism of short-term ERK activation by electromagnetic fields at mobile phone frequencies Joseph FRIEDMAN, Sarah KRAUS, Yirmi HAUPTMAN, Yoni SCHIFF and Rony SEGER






A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus