POPs: nouvelles substances interdites dans l’UE

Le 26 août 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Selon un communiqué de la Commission européenne, Bruxelles a ajouté jeudi 26 août 6 nouvelles substances sur la liste du règlement sur les polluants organiques persistants (POPs) qui interdit ou restreint leur production et usage, mettant ainsi en œuvre l’accord international de 2009.

Le 9 mai 2009, les délégués de quelque 160 pays avaient étendu la liste de la Convention de Stockholm concernant les POPs à 9 nouveaux produits chimiques dangereux[1], utilisés comme insecticides ou dans l’industrie (dans le JDLE du 12 mai 2009).

Seules 6 de ces substances sont ajoutées au règlement européen du 29 avril 2004 sur les POPs car les 3 autres – les tristement célèbres insecticides, chlordécone, lindane, et le retardateur de flamme hexabromobiphényle - sont déjà interdits dans l’Union européenne.

La Commission précise que ces substances faisaient déjà l’objet de mesures de restriction sévères au sein de l’UE, en raison de leurs effets néfastes sur la santé et l’environnement. Les POPs peuvent en effet induire des cancers, des malformations à la naissance, ainsi que des troubles des systèmes immunitaires et de reproduction. Une fois rejetés dans l’environnement, ils persistent durant plusieurs décennies et s’accumulent dans la chaîne alimentaire.

 



[1] Alpha-hexachlorocyclohexane et bêta-hexachlorocyclohexane; hexabromodiphényléther et heptabromodiphényléther; tétrabromodiphényléther et pentabromodiphényléther; chlordécone; hexabromobiphényle; lindane; pentachlorobenzène; acide perfluorooctane sulfonique, ses sels et fluorure de perfluorooctane sulfonique

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus