Pop-corn et diacétyl: deux sociétés américaines agissent

Le 07 septembre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Pop Weaver, l'un des plus gros fabricants de pop-corn à mettre au micro-ondes des Etats-Unis a annoncé, le mardi 28 août dernier, la création, dans les prochains mois, d'un nouveau type de pop-corn ne demandant pas d'utiliser de diacétyl. Cet arôme artificiel est soupçonné d'augmenter le risque de bronchiolite chez les travailleurs exposés. Selon le président de l'entreprise, Mike Weaver, «nous suivons des lignes directrices de sécurité très strictes, et nous n'avons pas eu d'incident chez nos employés lié à l'exposition au diacétyl. Cependant, nous savons que les consommateurs s'inquiètent à ce propos, c'est pourquoi nous retirons cette substance de nos produits.»

Puis, mercredi 5 septembre, la société Conagra a fait la même annonce.

Ces deux décisions ont été prises au moment où un médecin de Denver a signalé le cas d'un patient ingurgitant chaque jour plusieurs paquets de pop-corn à mettre au micro-ondes et ayant développé une maladie du poumon qui pourrait être due au diacétyl. L'administration américaine chargée de l'alimentation, la FDA, enquête actuellement sur ce cas. La porte-parole d'une autre entité fédérale, les Centres de prévention et de contrôle des maladies infectieuses, a indiqué de son côté: «C'est la première fois qu'on porte à notre connaissance le cas potentiel d'un consommateur. Nous prenons le rapport du médecin très au sérieux.»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus