Pologne: interdiction du bromure de méthyle

Le 08 avril 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Des représentants du gouvernement et de l'agriculture polonais ont rencontré fin mars des membres des Nations unies afin de finaliser la politique d'élimination du bromure de méthyle, un pesticide responsable de l'appauvrissement de la couche d'ozone. Inclus dans le protocole de Montréal, le bromure de méthyle est théoriquement interdit depuis le mois de janvier dans les pays ayant ratifié le protocole de Montréal, même si de nombreuses dérogations sont demandées chaque année. Nouveaux ou futurs entrants dans l'Union européenne, la Bulgarie, la Hongrie, la Lituanie, la Lettonie et la Pologne ont jusqu'au 31 décembre pour se conformer à l'interdiction liée au protocole international, mais aussi aux objectifs encore plus sévères de l'Union. Actuellement, ces pays représentent un volume de 167 mètres cubes de pesticides par an. L'agence des Nations unies Global environment facility (GEF) est chargée d'aider la Pologne à développer l'utilisation de solutions alternatives au bromure de méthyle, telles que l'utilisation de phosphine ou le métam-sodium.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus