Pologne: des actionnaires attaquent un projet de centrale au charbon

Le 29 octobre 2018
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Vue d'artiste de la centrale d'Ostro??ka C.
Vue d'artiste de la centrale d'Ostro??ka C.
Energa

L'organisation écologiste internationale de juristes ClientEarth a annoncé lundi 29 octobre avoir saisi la justice polonaise contre l'agrandissement de la centrale à charbon d'Ostroleka, contrôlée par l'Etat polonais.


Selon l'organisation, qui avait pris des parts dans le capital du groupe étatique Enea et participe de ce fait aux assemblées des actionnaires, il «s'agit d'une première saisine dans le monde où le groupe devra prouver la rentabilité de l'investissement sous l'angle des risques financiers liés aux politiques climatiques».

ClientEarth demande «que soit annulée la décision de l'AGA d'Enea donnant le feu vert à cet investissement de 6 milliards de zlotys (1,2 milliard d'euros) pour la construction de l'unité C de la centrale d'une capacité d'environ 1.000 mégawatts» à Ostro??ka, dans le nord-est de la Pologne, a déclaré à l'AFP Ilona Jedrasik, porte-parole de l'organisation.

Les juristes rappellent que, sans la rémunération apportée par le marché de capacité, ce projet pourrait générer aux actionnaires de l’Enea une moins-value de 1,7 milliard d’euros, selon une étude réalisée par Carbon Tracker. L’agence de notation Eurorating a d’ailleurs dégradé la note de la dette d’Energa, partenaire d’Enea dans ce projet.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus