Pollutions agricoles: les propositions de l’IGE sur le Corpen

Le 10 juin 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un rapport de février 2008 récemment mis en ligne, l’Inspection générale de l’environnement (IGE) évoque l’avenir du Comité d’orientation pour la réduction de la pollution des eaux par les nitrates d'origine agricole (1), dit Corpen, mis en place en 1984, sous tutelle des ministères chargés de l’environnement et de l’agriculture. Ce travail a été mené dans le cadre de la réorganisation ministérielle, afin de réétudier le positionnement de cette instance d’analyse et d’expertise -qui élabore et diffuse des recommandations sur les pratiques agricoles destinées à réduire les pollutions liées aux nitrates, phosphates et pesticides.

L’IGE préconise de maintenir le Corpen, mais souligne la nécessité de clarifier son rôle et celui de l’Etat, celui-ci «étant chargé de réglementer et d’assumer une obligation de résultat». Les évolutions suggérées concernent notamment le statut, les missions et la composition du Corpen. L’IGE propose pour l’instant de relier le secrétariat du Corpen au commissariat général au développement durable, et estime qu’une évaluation périodique de l’action doit être réalisée.

(1) Le Corpen n’a pas changé de sigle, mais il est devenu le Comité d’orientation pour des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus