Pollution de la Loire : vers un renvoi en correctionnelle de Total

Le 22 novembre 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Le parquet de Saint-Nazaire a requis le renvoi devant le tribunal correctionnel d’une société du groupe Total après la pollution de la Loire en mars 2008 causée par 500 tonnes de fioul, a annoncé jeudi 18 novembre Alexandre Varaut, avocat du conseil général de la Vendée, selon l’AFP.

Le 16 mars 2008, une fuite de fioul lourd toxique sur une canalisation de la raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique) avait entraîné une importante pollution. Trois mois et demi avaient été nécessaires pour nettoyer 90 kilomètres de côtes sur l'estuaire et le littoral.

Le parquet de Saint-Nazaire a ouvert en avril 2008 une information judiciaire pour « pollution » [voir le JDLE]. La région des Pays de la Loire et le conseil général de la Vendée avaient aussi porté plainte.

« Le procureur de la République souligne le mauvais entretien des lignes d'alimentation en fioul et en eau, qui dataient de 1964, dont plusieurs ont dû être remplacées après la pollution », explique Alexandre Varaut. Ces réquisitions, citées par l'avocat, pointent aussi du doigt « une corrosion externe du tuyau incriminé ». « Le procureur de la République souligne encore le retard dans l'information quant à l'estimation de la quantité de fioul déversée par la raffinerie», selon Alexandre Varaut.

Un juge d'instruction devra se prononcer « dans les jours qui viennent » sur une éventuelle ordonnance de renvoi en correctionnelle de Total dans cette affaire, précise l'avocat.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus