Pollution de la Loire: Total vivement critiqué

Le 26 mars 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Un article du Monde publié le 24 mars indique que le groupe pétrolier a parlé de «petit incident» le 16 mars lorsque la fuite, qui a entraîné le déversement de 400 tonnes de fuel lourd toxique dans la Loire, s'est produite (1). La maire de Donges (Loire-Atlantique) où s'est produite la pollution a en effet déclaré au quotidien que «les porte-parole de Total n'étaient pas du tout alarmistes», et avaient affirmé: «Ne vous inquiétez pas, on gère». Le Monde cite également Bernard Garnier, adjoint Vert en charge de l'environnement à la mairie de Saint-Nazaire, qui déplore «le manque de transparence» de Total. «On a facilement perdu 12 heures avec la mauvaise gestion de la crise», a-t-il souligné.

Le 21 mars, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) précisait de son côté que des oiseaux fuyaient la pollution et se cachaient pour mourir, «sans qu'aucune aide ne puisse leur être apportée». «La LPO souhaite que Total fasse preuve de transparence dans cette affaire», a-t-elle lancé. A cette date, l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) estimait notamment que 60% des tadornes de Belon et 40% des avocettes élégantes présents sur les lieux ont été touchés par la marée noire.

Environ 500 personnes se sont mobilisées durant le week-end pascal pour assurer le nettoyage. La préfecture de Loire-Atlantique a indiqué le 24 mars que 271 tonnes de déchets ont été ramassées sur les 400 déversées. Elle a annoncé l'achèvement des travaux de dépollution dans certaines communes comme Saint-Nazaire, et la poursuite du ramassage et du nettoyage à d'autres endroits. D'après l'article du Monde, «la commune de Paimboeuf, la plus touchée par la pollution, voit régulièrement apparaître de nouvelles nappes d'hydrocarbures, avec leurs effluves entêtants». Le maire Michel Bahurel a d'ailleurs «porté plainte contre Total pour le préjudice écologique subi par sa commune et la perte d'image de marque».



(1) Voir l'article du JDLE «Total à l'origine d'une pollution de la Loire»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus