- 

Pollution de l’air: une vaste campagne de mesures en Ile-de-France

Le 09 juillet 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un communiqué du 6 juillet, le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) annonce qu’une étude de grande ampleur sera conduite durant le mois de juillet en région parisienne afin d’identifier et de quantifier les sources de la pollution en particules de l’air.

Les sources d’émissions des PM2,5 [particules de diamètre inférieur à 2,5 microns (µm)] restent mal connues. Or, ces données sont indispensables pour pouvoir réduire ce type de pollution et son impact sanitaire. Les sources peuvent être primaires (émissions directes par les processus de combustion) ou secondaires (oxydation et condensation de composés organiques initialement volatiles).

L’étude menée dans le cadre du projet européen Megapoli sera coordonnée par deux laboratoires du CNRS et mobilisera une vingtaine d'équipes européennes. «Le nombre d'instruments mis en œuvre et leur caractère innovant font de cette campagne la plus grande jamais réalisée en Europe pour l'étude de la pollution particulaire en milieu urbain», indique le CNRS. L'Ile-de-France a été choisie notamment en raison de sa densité de population élevée et de sa pollution importante.

Les données recueillies permettront d'améliorer les modèles de prévision de la qualité de l’air nationaux (Prevair) ou locaux (Airparif). Mais ce projet devrait permettre in fine de mieux décrire l'impact des grandes agglomérations sur la qualité de l'air et le changement climatique à l'échelle régionale. Une seconde campagne de mesures est prévue au cours de l'hiver 2009-2010.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus