Pollution de l’air: la Chine coincée par le réchauffement

Le jeudi 16 mars 2017 à 15h 39 par Romain Loury
Pékin sous le smog
Pékin sous le smog

A Pékin, la pollution de l’air n’est pas seulement liée aux émissions: elle s’expliquerait en partie par la fonte polaire, qui empêche la ventilation par la mousson hivernale, révèle une étude publiée dans la revue Science Advances.

Extrait : En janvier 2013, la capitale chinoise a connu un record historique de pollution de l’air, une «airpocalypse» durant laquelle son niveau de particules fines PM2,5 a atteint un pic de 766 µg/m3 d’air et une moyenne mensuelle de 130...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus