- 

Pollution au mercure à Bruxelles

Le 30 janvier 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Des concentrations en mercure dépassant les normes en vigueur ont été mesurées dans l'air de la Région de Bruxelles-capitale (Belgique) entre le 22 et le 25 janvier, principalement pendant la nuit. Selon le site d'information 7 sur 7, une entreprise de recyclage de batteries serait à l'origine de cette pollution.

Un communiqué de Bruxelles Environnement, administration de l'environnement et de l'énergie de la Région, a précisé que la station d'épuration de Bruxelles-sud et ses fumées émises lors de l'incinération des boues a été la première source suspectée, avant que les soupçons ne se portent sur la société de recyclage de batteries. Les deux activités avaient été suspendues, en attendant les résultats d'analyses complètes. La ministre bruxelloise de l'Environnement Evelyne Huytebroeck a finalement annoncé le 29 janvier que la station d'épuration était hors de cause et reprendra ses activités, contrairement à la fonderie de la société de recyclage. «On y a relevé de très sérieuses concentrations de mercure: 9.300 microgrammes par mètre cube à la sortie de la cheminée, soit bien au-delà des normes autorisées», a-t-elle indiqué, ajoutant qu' «en raison de la durée limitée de l'exposition, il n'y a pas en tant que tel de risque pour la santé humaine».




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus