- 

Pollution atmosphérique: circulation différenciée pour les Franciliens et les Nordistes

Le 26 février 2019 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
6e épisode de pollution aux particules en Île-de-France depuis le début de l'année.
6e épisode de pollution aux particules en Île-de-France depuis le début de l'année.
DR

 

 

Les voitures les plus polluantes devront éviter Paris, Lille et leur agglomération.

 

La pollution atmosphérique, ça commence à bien faire en Ile-de-France!

Depuis le 20 février, la région capitale subit un nouvel épisode de pollution aux particules fines. C’est la 6e fois depuis le début de l’année que la concentration moyenne de particules fines (PM10) dépasse les 50 microgrammes par mètre cube (µg/m³) par heure sur plus de 100 kilomètres carrés de la région, rappelle Airparif, le réseau francilien de mesure de la qualité de l’air. Des concentrations nocives qui touchent plus de 10% de la population d’au moins un département de la région.

contrôles de police

Cette fois, il ne sera pas dit que l’Etat restera l’arme au pied. Dans un communiqué diffusé ce 26 février, la préfecture de police indique avoir de nouveau réduit les vitesses sur les autoroutes et les routes. Les policiers ont aussi renforcé les contrôles des performances de véhicules. Et verbalisé 6.644 conducteurs depuis le 21 février. Profitant de la douceur des températures, le préfet a aussi interdit le chauffage individuel au bois.

Transports publics et covoiturage

Comme le ‘seuil d’alerte’ (80 µg/m³) doit être atteint, la préfecture a décidé d’activer la circulation différenciée pour la journée du 27 février.

De 5 heures 30 à minuit, seuls les véhicules munis d’une vignette Crit’Air de classe 0 à 3 pourront circuler à l’intérieur d’un périmètre délimité par l’A86. Les véhicules en transit de plus de 3,5 tonnes devront contourner la zone. Une mesure saluée par la maire de Paris.

Pour inciter les Franciliens à laisser leur voiture au parking, Ile-de-France Mobilités va activer son forfait antipollution: un billet au tarif forfaitaire de 3,8 euros, permettant de circuler sur tous les réseaux de transports publics régionaux.

Last but not least, les 8 opérateurs de covoiturage partenaires de l’autorité francilienne organisatrice des transports  lanceront une journée gratuite: le passager circulera gratuitement et le conducteur sera remboursé pour chaque trajet.

 

Dans le Nord aussi. Les mêmes pollutions produisant les mêmes effets, la préfecture du Nord met également en place la circulation différenciée pour la journée du 27 février. Le périmètre contrôlée est délimité par les villes de Lille, Lambersart, La Madeleine, Marcq-en-Barœul, Marquette-lez-Lille, Mons-en-Barœul, Ronchin, Saint-André-lez-Lille et Sequedin.


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus