Pollutec: les tendances 2005

Le 10 novembre 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le salon Pollutec sur l'environnement et les risques va ouvrir ses portes d'ici 2 semaines pour sa 21e édition. En voici quelques temps forts.

La cuvée 2005 du salon Pollutec, qui se tient cette année à Villepinte près de Paris du 29 novembre au 2 décembre, dévoile quelques tendances fortes. Sylvie Fourn, commissaire général de l'exposition Pollutec, a constaté une hausse de la représentation du secteur des déchets et du recyclage et un fort développement des secteurs des risques et des sites et sols pollués, dont le nombre d'exposants connaît une croissance de 10%. «C'est le reflet d'une augmentation de ces marchés industriels», assure-t-elle. Le secteur santé-environnement, pour lequel l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) organise plusieurs conférences, représente un des axes forts du salon. «Cette année, nous sommes plus dans la phase opérationnelle que réflexive. Deux grandes thématiques vont être favorisées: Reach et la directive-cadre sur l'eau», explique Philippe Hubert, directeur des risques chroniques de l'Ineris. Manque de toxicologues, difficulté de constater la toxicité d'une substance, centralisation des informations au sein d'une agence européenne ou absence de prise en compte d'autres organismes comme les polluants ou les champs électromagnétiques, les débats sur Reach devraient être vastes.

Le salon fait aussi une place importante aux énergies renouvelables et au développement durable, thème lié à l'éco-conception. De nombreuses innovations technologiques vont également être présentées sur le salon. «Elles présentent d'importantes corrélations avec la réalité du marché», poursuit Sylvie Fourn, citant celles qui diminuent les boues à la source ou des nouveaux outils de détection des substances toxiques dans l'eau, des traitements de valorisation de l'énergie, des technologies de captage de poussières ou encore des systèmes de lutte contre les composés organiques volatiles (COV). A noter la présence pour la première fois d'un pavillon sur le traitement de surfaces avec des produits issus des biotechnologies, de nouveaux éco-solvants ou encore des techniques récentes de régénération des solvants.

Autre temps fort: la convention d'affaires, lancée en partenariat avec l'Agence régionale de développement (ARD) Ile-de-France, qui va permettre de mettre en relation les PME franciliennes avec des donneurs d'ordres industriels nationaux et internationaux et des collectivités locales. Le nombre d'exposants doit dépasser les 1.400, dont 400 étrangers, soit une augmentation de 2,2% par rapport à l'édition parisienne de 2003, et plus de 40.000 visiteurs devraient sillonner les couloirs du salon.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus