Polluants atmosphériques: 10 pays européens toujours dans le rouge

Le 15 juin 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
6 Etats membres dépassent leur plafond d'émission d'oxydes d'azote à cause des transports
6 Etats membres dépassent leur plafond d'émission d'oxydes d'azote à cause des transports

Dans un rapport publié le 11 juin, l’Agence européenne de l’environnement (AEE) montre que 10 Etats membres de l’UE dépassent encore les seuils réglementaires des principaux polluants atmosphériques.

Basée sur l’année 2013, cette nouvelle analyse de l’agence de Copenhague s’est focalisée sur les 4 polluants réglementés par la directive NEC sur les plafonds nationaux d’émission: les oxydes d’azote (NOx), le dioxyde de soufre (SO2), l’ammoniac (NH3), et les composés organiques volatils non méthaniques (COVNM).

Au total, 10 Etats membres ont dépassé en 2013 au moins l’un des plafonds autorisés par Bruxelles. L’Allemagne obtient le plus mauvais résultat, avec des dépassements pour trois polluants (NOx, NH3 et COVNM), tandis que l’Autriche (NOx et NH3), le Danemark (NH3 t COVNM) et l’Irlande (NOx et COVNM) la suivent de près avec deux polluants en excès.

 

La France et l’ Allemagne: leaders des NOx

La France, ainsi que 5 autres Etats membres (Allemagne, Autriche, Belgique, France, Irlande et Luxembourg) dépassent largement les seuils autorisés d’émission d’oxydes d’azote depuis 2010. Les émissions les plus élevées, en 2013, ont d’ailleurs été enregistrées dans l’Hexagone (180 kilotonnes) et outre-Rhin (218 kt). Trois ans plus tôt, 5 pays supplémentaires dépassaient les seuils autorisés, signe d’une très légère amélioration en Europe.

Sans surprise, ces dépassements sont surtout dus aux transports, dont les réductions d’émission se sont révélées plus faibles que prévu. Selon l’AEE, cette situation revient à la hausse du nombre de véhicules roulant au gazole, qui produisent davantage d’oxydes d’azote que les véhicules à essence.

 

NH3: 6 Etats membres dépassent les plafonds

6 Etats membres enregistrent aussi des taux trop élevés d’ammoniac: Allemagne, Autriche, Danemark, Espagne, Finlande et Pays-Bas. Un résultat à l’identique depuis 2010.

Contrairement aux NOx, ces émissions sont dues à 95% aux activités agricoles, et en particulier à l’utilisation d’engrais et à la manipulation du fumier animal.

Enfin, les émissions de COVNM les plus fortes ont été comptabilisées en Allemagne (143 kt).

Au total, seul le dioxyde de soufre n’a connu aucun dépassement du seuil européen en 2013.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus