Pollinisateurs: la Cité internationale universitaire retire son rucher

Le vendredi 13 mars 2020 à 18h 28 par Romain Loury
Trop de ruches urbaines ruine la biodiversité.
Trop de ruches urbaines ruine la biodiversité.
VLDT

Publiée en septembre 2019, une étude révélait l’effet nuisible des ruches sur les pollinisateurs sauvages en milieu urbain. «Par bon sens», la Cité internationale universitaire de Paris a décidé de retirer son rucher, installé en 2009, a-t-elle annoncé début mars.

Extrait : Au motif de protéger la biodiversité, la mairie de Paris, comme d’autres grandes villes européennes, a fortement incité à l’implantation de ruches en ville. Au-delà de la communication, cette mesure semble avoir des effets...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus