Polémique sur le maïs MON 863, suite

Le 16 mars 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
«Nos experts scientifiques vont analyser les résultats de cette nouvelle étude avant que toute décision soit prise»: voilà, en quelques mots, ce qu'a déclaré l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), suite à la révélation (1) mardi 13 mars d'une étude scientifique publiée dans la revue Archives of environmental contamination and toxicology concernant le maïs MON 863. Cette étude révèle que des rats nourris pendant 90 jours avec 33% de maïs génétiquement modifié, développent des anomalies significatives au niveau de la composition du sang et des organes de détoxification (foie et reins). Ce maïs, produit par la firme américaine Monsanto, est autorisé en Europe pour l'alimentation humaine et animale. Les experts de l'EFSA se réuniront les 22 et 23 mars pour analyser cette étude. L'EFSA a précisé que ce n'était pas la première fois qu'elle était ainsi sollicitée pour approuver une étude démontrant la toxicité du maïs MON 863. En 2004, une étude menée sur des rats par des chercheurs allemands avait déjà révélé la toxicité de ce maïs sur les reins. Mais l'Efsa avait jugé qu'aucune conclusion ne pouvait être tirée de ces résultats.

(1) Voir article du JDLE «Un maïs génétiquement modifié en Europe serait toxique»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus