Pôle Emploi publie son bilan d’émission de GES

Le 07 mars 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Chaque collaborateur émet près de 7téqCO2 par an.
Chaque collaborateur émet près de 7téqCO2 par an.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, rechercher des emplois contribue au renforcement de l’effet de serre. Modestement, certes, mais tout de même.

Dans son premier bilan d’émission de gaz à effet de serre, Pôle Emploi révèle ainsi avoir rejeté 298.613 tonnes équivalent CO2 (téqCO2) en 2011. Comme souvent, l’essentiel (84%) est imputable aux rejets indirects de l’institution (déplacements domicile-travail). Les émissions indirectes associées à l’énergie représentent 37.310 téqCO2 (11%), contre 17.563 téqCO2 pour les émissions directes (5%). Le bilan doit toutefois être affiné, tant sont grands les niveaux d’incertitude: 27% pour l’énergie, 37% pour les déplacements, 30% pour la production directe de déchets.

Globalement le niveau d’incertitude est de 41%. Rejetant environ 6,38 t de GES par collaborateur, Pôle Emploi annonce avoir engagé la décarbonisation partielle de ses activités dès 2010. Objectif: un allègement de 20% de son bilan carbone à l’horizon 2020. En réduisant de 12% sa consommation de papier et de 12,5% les déplacements de ses salariés, entre 2011 et 2012, Pôle Emploi affirme avoir déjà réduit de 3% ses émissions de GES.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus