Pnaq: Londres poursuit sa guerilla

Le 15 mars 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le gouvernement Blair semble ne pas s’être remis du camouflet infligé il y a quelques jours par la Commission. Le 26 février, Bruxelles avait, en effet, rejeté les 20 millions de quotas supplémentaires du premier Plan national d'allocation des quotas d'émissions de CO2 (Pnaq) britannique au motif que Londres n’avait pas respecté les délais impartis. Cette décision pourrait motiver une nouvelle incartade britannique. Selon The Financial Times, l’administration britannique pourrait rendre son projet de second Pnaq après la date limite du 30 juin. Histoire de retarder l’ouverture de la seconde période d’engagement.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus