Pnaq 2 : Stavros Dimas est mécontent

Le 25 octobre 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Après avoir mis en demeure 8 pays retardataires, le commissaire à l’environnement ne décolère pas. Depuis son premier avertissement à la mi-octobre, le commissaire grec a pris connaissance des projets de Pnaq de 17 pays membres. Et, à l’évidence, la qualité climatique n’est pas au rendez-vous. Au cours de la conférence qui a suivi, le 23 octobre, le Conseil environnement, Stavros Dimas a confirmé que la plupart des projets de Pnaq 2 étaient trop généreux. «Les 17 premiers plans qui nous ont été notifiés proposent un chiffre d'émissions de 15% supérieur aux émissions réelles dans ces Etats en 2005», a-t-il ajouté. A comparer à la baisse de 6% des émissions de CO2 que Bruxelles souhaite imposer aux 25.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus