Pnaq 2 : Les électriciens britanniques traînent des pieds

Le 07 février 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pas de doute, les négociations sur les allocations de quotas pour la seconde période d’engagement ont commencé. Notamment au Royaume-Uni. Et ce sont les industriels qui commencent par donner de la voix. En fin de semaine dernière, le dirigeant de l’association des électriciens, David Porter, affirmait dans The Independent que «les compagnies veulent investir dans des technologies propres, mais on doit reconnaître que le choix de la technologie est affecté par le coût des combustibles et du CO2. Cela peut nuire à la diversité du parc de production.» Plus direct, Matthew Farrow, délégué aux questions environnementales du patronat britannique, estimait tout simplement que les objectifs climatiques du gouvernement «ne peuvent être atteints par l’industrie.»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus