Pnaq 2: Berlin obtient des compensations

Le 16 février 2007 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Allemagne pourra sans doute digérer plus facilement son second plan national d’allocation des quotas d’émissions de CO2 (Pnaq 2). Certes, Bruxelles n’autorisera toujours qu’une allocation de 453,1 millions de quotas par an, entre 2008 et 2012. Mais, en contrepartie, les industriels allemands pourront récupérer plus de permis que prévu en investissant dans le mécanisme de développement propre (MDP). Selon Michael Glos, le ministre chargé de l’économie, l’Allemagne pourra réaliser 20% de son effort climatique via les unités de réduction certifiée. Plus étonnant, le ministre a affirmé, mercredi 14 février, que la Commission avait accepté un plan d’aides publiques au développement des technologies de «charbon propre». Un plan contre lequel la commissaire à la concurrence, Neelie Kroes, avait pourtant émis quelques réserves.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus