PM-2,5: la Californie et New York poursuivent l’EPA

Le 21 décembre 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon Reuters, 13 Etats américains (1) poursuivent l'Agence de protection de l'environnement, une entité fédérale, pour ne pas avoir diminué la limite de concentration des particules fines, dites PM-2,5. Lors de la révision de la norme, l'EPA a décidé de la laisser à 15 microgrammes par mètre cube (µg/m3), alors que les recommandations scientifiques se prononcent pour une teneur inférieure. Selon les travaux de l'EPA elle-même, avec une concentration de 13 µg/m3, les Etats-Unis éviteraient 24.000 décès prématurés par an liés aux maladies respiratoires (dont l'asthme). «Cette affaire est un exemple supplémentaire qui montre que le gouvernement fédéral ne tient pas compte de la science lorsqu'il établit sa politique environnementale, et minimise les précautions à prendre pour protéger le public», estime Kathleen McGinty, secrétaire du département de la protection de l'environnement de Pennsylvanie. Depuis mai 2005, une douzaine d'Etats poursuivent déjà l'EPA concernant sa réglementation sur les émissions de mercure.

(1) Californie, Connecticut, Delaware, Illinois, Maine, New Hampshire, New Jersey, Nouveau Mexique, New York, Oregon, Pennsylvanie, Rhode Island et Vermont, de même que le District de Columbia et le California's south coast air quality management district.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus