Plus résistante au réchauffement que prévu, la forêt tropicale?

Le 11 mars 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La forêt tropicale pourrait résister au réchauffement climatique.
La forêt tropicale pourrait résister au réchauffement climatique.

C’est en ces moments que l’on plaint les rédacteurs des rapports d’évaluation du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (Giec). Jusqu’à présent, les climatologues étaient à peu près formels. Sous les effets du réchauffement climatique, la forêt amazonienne était vouée à disparaître, ou en tout cas à considérablement changer.

Erreur, répond, en substance, une équipe internationale, dirigée par Chris Huntingford (centre d’écologie et d’hydrologie de Wallingford, R-U). Les scientifiques ont comparé, expliquent les chercheurs dans un article publié dans Nature Geoscience, les résultats donnés par 22 modélisations du futur des forêts amazoniennes, d’Amérique centrale, d’Asie et d’Afrique jusqu’à la fin du siècle.

Et là surprise, à l’exception d’un seul (le HadCM3 du Met Office), tous les modèles annoncent une meilleure résistance à la poussée de température et à la modification des régimes de précipitation des forêts tropicales. Conséquence: les forêts de ces différentes régions resteraient des puits de carbone, selon les simulations.

Cette bonne nouvelle doit toutefois être tempérée par le poids des incertitudes, reconnaissent les chercheurs. Les modélisations des impacts régionaux des changements climatiques restent imprécises. De plus, il n’existe pas encore de consensus sur le fait de savoir si la croissance des plantes, accélérée par l’accroissement de la concentration de CO2 dans l’atmosphère, compensera totalement l’augmentation de nos émissions de gaz à effet de serre.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus