Plus de pépins pour les pomiculteurs

Le 10 mars 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’affaire remonte à 2008. A l’époque, Fabrice Micouraud crée une association régionale dans le Limousin, Allassac ONGF. Il lutte contre la pulvérisation par les pomiculteurs de pesticides à proximité des habitations.

Fin 2009, Allassac saisit les autorités condamnant certaines pratiques agricoles comme l’épandage de pesticides quand les vents sont trop puissants. Il faut dire que, selon un arrêté ministériel datant de 2006, l’épandage est interdit si le vent dépasse force 3 sur l’échelle de Beaufort, soit 19 kilomètres à l’heure. En 2010, Cristina Saintemarie de Vigeois (Corrèze), finit par porter plainte avec Allassac contre trois pomiculteurs. Elle ne supporte plus de devoir se calfeutrer lorsqu’ils pulvérisent les produits phytosanitaires sur leurs arbres du champ voisin.

Lors de l'audience du 13 janvier, une amende de 1.000 euros, dont 500 avec sursis, avait été requise à l'encontre de chacun des trois prévenus, le substitut du procureur réclamant «une condamnation qui ait du sens pour se prémunir pour l'avenir». La peine ayant été refusée par les trois prévenus, la plainte a été réorientée vers une procédure devant le tribunal correctionnel. Mais ce jeudi 10 mars, le tribunal de Brive (Corrèze) a relaxé au bénéfice du doute, les trois pomiculteurs.

«Cela fait des années que nous nous battons localement pour faire reconnaître le droit des victimes à vivre dans un environnement sain. Malgré ce résultat, nous allons continuer à nous battre pour aider tous ceux qui subissent au quotidien les préjudices engendrés par ces pulvérisations de pesticides. Cette action a permis un début de dialogue avec les instances officielles et de mettre le débat des pesticides sur la place publique», a déclaré à l’issue du procès Fabrice Micouraud, président d’Allassac.

Côté pomiculteurs, c’est le soulagement. «On essaye de travailler de la manière la plus propre possible», a déclaré à l’AFP Clément Duviallard, l’un des trois pomiculteurs.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus