Plus de maquereaux durables européens

Le 26 mars 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Plus de maquereaux "durables";
Plus de maquereaux "durables";

Rien ne va plus dans les eaux européennes. Surtout depuis que les stocks de maquereaux se sont reconstitués en Atlantique du Nord-est et en mer du Nord [JDLE]. Grand classique de la politique européenne de la pêche: tout le monde veut augmenter ses quotas. Et particulièrement l’Islande et les îles Féroé.

Dans un accord conclu avec la Norvège, l’Union européenne a limité le tonnage de ses prises à 396.000 tonnes pour l’année 2012.

De leur côté, l’Islande et l’archipel des Féroé entendent pêcher plus de 300.000 tonnes de maquereaux, cette année. Ce qui est supérieur de 30% aux recommandations de l’International Council for the Exploration of the Sea et aux capacités des flottes de pêche des deux pays. Lesquels laisseront donc probablement des chalutiers battant d’autres pavillons venir chaluter dans leurs eaux.

En 2006, l’Islande s’interdisait de pêcher le maquereau. Les Féroé, de leur côté, ont multiplié par 6 leurs prises, au cours de ces trois dernières années. «Chaque été, dit-on à Bruxelles, le gouvernement des Féroé annonce que le poids et la valeur des maquereaux nageant dans ses eaux augmente de 55%.»

Malgré 5 sessions de négociations, aucun accord entre l’Europe, l’Islande et les Féroé n’a pu être trouvé pour les quotas de 2012. La rupture des discussions ayant été entérinée à la mi-février.

Ce qui entraine de graves conséquences pour les pêcheries «durables», certifiées par le Marine Stewardship Council (MSC).

Dans un communiqué, l’organisme de certification annonce que les pêcheries certifiées MSC verront suspendue leur certification sur le maquereau.

«En juillet 2010, les pêcheries certifiées ont été averties que les captures totales de la pêcherie de maquereau d’Atlantique Nord-est devaient s’aligner sur les accords de gestion conclus internationalement pour maintenir leur certification et utiliser l’écolabel (les captures par des pays ne faisant pas partie des pêcheries certifiées étant incluses). Cette mesure devait être mise en place avant la date limite du 31 décembre 2011.

Malgré les efforts des pêcheries certifiées MSC pour obtenir l’accord international sur la gestion du maquereau, aucune solution n’a pu être trouvée à temps. Par conséquent, la certification sera suspendue à la fin du mois de mars.»

Temporaire, la mesure concerne huit pêcheries: une suédoise, deux britanniques, une néerlandaise, deux irlandaises, une norvégienne et une danoise. Et les consommateurs qui voulaient bien faire.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus