Plus de lymphomes chez les femmes exposées aux solvants organiques

Le 08 décembre 2008 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une étude américaine (1) suggère l’existence d’un risque accru de lymphome non hodgkinien(LNH), un cancer du système lymphatique, chez les femmes exposées à des solvants organiques sur leur lieu de travail.

Rong Wang et ses collègues de l’université de Yale (Etats-Unis) ont en effet conduit une étude entre 1996 et 2000 chez 1.318 femmes salariées du Connecticut dont 601 souffrant de ce lymphome .

D’après leurs résultats, l’exposition professionnelle aux solvants chlorés a été associée à une hausse de 40% du risque de LNH. Pour le tétrachlorure de carbone, un doublement du risque a été observé. L’exposition à n’importe quel solvant organique a également été associée à une augmentation du risque de LNH.

(1) «Occupational Exposure to Solvents and Risk of Non-Hodgkin Lymphoma in Connecticut Women» Rong Wang et al., American Journal of Epidemiology (4 décembre 2008)


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus