Plus de deux tiers du lait indien est frelaté

Le 18 janvier 2012 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une enquête officielle menée en Inde révèle un taux élevé de non-conformité du lait (68,4%), souvent coupé à l’eau, voire aux détergents.


Peu réputé pour la sécurité des aliments, le pays a procédé en 2011 à une refonte complète de son système, avec la mise en place du Food Safety and Standards Act et d’une nouvelle agence, la Food Safety and Standards Authority of India (FSSAI). Au vu de l’analyse que cet organisme vient de publier sur le lait, son travail s’annonce lourd.
 

Sur les 1.791 échantillons de lait prélevés à travers le pays, 68,4% s’avéraient non conformes, le plus souvent parce qu’ils étaient coupés à l’eau. «Non seulement cette dilution réduit la valeur nutritionnelle du lait, mais l’éventuelle contamination de l’eau fait peser un risque sanitaire sur les consommateurs», rappelle la FSSAI dans un communiqué.
 

Mais l’agence a également mis en évidence l’ajout fréquent de lait en poudre, de glucose, voire de détergents (8,4% des échantillons!), de peroxyde d’hydrogène (composant de l’eau de Javel) ou d’urée (présent dans les engrais), probablement ajoutés au lait pour le conserver plus longtemps.
 

Si la situation est très variable d’un Etat à l’autre, elle semble particulièrement mauvaise dans les grandes agglomérations. Le taux de non-conformité était ainsi de 65% dans le Maharashtra (Bombay), de 70% dans le territoire de Delhi, de 100% au Bengale occidental (Calcutta) [1]! Parmi les bons élèves: l’Etat de Goa et le territoire de Pondichéry, dont tous les échantillons étaient conformes.
 

[1] Dans l’Etat du Bengale occidental, près de 170 personnes sont décédées en décembre dernier pour avoir consommé un alcool frelaté qui contenait du méthanol. L’alcool de contrebande constitue un véritable problème sanitaire dans le pays: début janvier, une affaire similaire a fait une vingtaine de victimes dans l’Andhra Pradesh.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus