Plus de 5.000 brevets d’éco-innovation publiés en 2009

Le 16 février 2010 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les brevets d’éco-innovation ont représenté 37% du total des brevets français publiés en 2009, selon une étude de l’Institut national de la propriété industrielle (INPI) réalisée en partenariat avec l’Ademe. Cela représente 5.000 brevets.

L’INPI s’est limité à l’analyse de 2.000 brevets Verts, portant directement et uniquement sur les éco-innovations, dans l’énergie, les transports, le bâtiment, et la dépollution. La part de ces «éco-brevets» a été multipliée par 2 entre 2000 et 2009, soit 15% du total des brevets français, écrivent l’Ademe et l’INPI.

Les brevets sur le solaire, l’éolien et les propulsions alternatives sont à la hausse. Ceux relatifs à la biomasse, au nucléaire, la pile à combustible et le moteur à combustion interne suivent une tendance à la baisse.

Peu de brevets ont été déposés dans la dépollution des sols, note l’INPI dans son étude, contrairement à ceux du secteur du traitement de l’air, en forte augmentation.