Plus de 4.000 installations ne respectent pas la directive IPPC en Europe

Le 30 janvier 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La directive relative à la prévention et à la réduction intégrées des pollutions, dite IPPC, est mal appliquée. La Commission a annoncé, jeudi 29 janvier, l’engagement de procédures contre 10 Etats membres qui n’ont pas actualisé ou délivré de nouvelles autorisations pour plus de 4.000 installations industrielles. Ce qui aurait dû être fait avant le 30 octobre 2007 (1).

52.000 installations européennes sont concernées par la directive. Celles dont l’exploitation a démarré avant le 30 octobre 1999 doivent recevoir une nouvelle autorisation. Pour les installations dont l’exploitation a commencé après cette date, leur autorisation doit être réactualisée. Le tout, uniquement si les meilleures techniques disponibles (MTD) ont été mises en œuvre pour limiter les émissions industrielles dans l’air, l’eau et les sols.

Huit Etats membres vont recevoir un dernier avertissement écrit - Belgique, Bulgarie, Espagne, Grèce, Italie, Pays-Bas, Portugal et Slovénie. Le Danemark et l’Irlande recevront leur premier avertissement.

(1) Dans le JDLE «A peine arrivée à échéance, la directive IPPC est révisée»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus