Plus d’eau à La Havane

Le 13 avril 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'approvisionnement en eau dans la capitale cubaine, La Havane, ainsi que dans sa province, est à son niveau le plus critique depuis 50 ans, a indiqué, mardi 12 avril, l'Institut national des ressources de l'eau (INRH), qui a mis en garde contre une détérioration de la situation si des précipitations ne tombent pas en mai et en juin.
 
Jorge Kalaf, un fonctionnaire chargé du développement et des investissements à l'INRH, a déclaré que les précipitations du mois de mars avaient été moins importantes que la moyenne dans plusieurs régions de Cuba, précise le rapport de l'INRH, publié dans le journal Granma. La sécheresse a atteint un « niveau extrême » dans la province de La Havane, où seuls 12 millimètres de précipitations sont tombées en mars, soit seulement 20% du niveau normal historique pour ce mois.
 
La ville de La havane Havane est confrontée à déficit d'eau de 519 519.307 mètres cubes par jour pour le moment, une pénurie qui affecte plus d'un million d'habitants, a ajouté le fonctionnaire cubain. Par ailleurs, la détérioration du système d'aqueducs affecte également l'approvisionnement en eau, environ 70% des aqueducs de la région étant en mauvais état, a-t-il ajouté.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus