Plastique: un laboratoire crée par hasard une enzyme gloutonne

Le 17 avril 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
L'enzyme dévoreuse de plastique vue au microscope
L'enzyme dévoreuse de plastique vue au microscope

 

Une équipe de recherche internationale a créé, par accident, une enzyme qui ouvre de bons espoirs pour recycler à grande échelle l’un des plastiques les plus courants, le polyéthylène téréphtalate (PET).

Petite mais costaude... En étudiant le fonctionnement de l’enzyme PETase, des scientifiques de l’université britannique de Portsmouth et du laboratoire américain des énergies renouvelables ont créé, par hasard, une enzyme mutante au pouvoir étonnant. Celle-ci peut en effet absorber le polyéthylène téréphtalate, ou PET, un polymère très utilisé dans le secteur des emballages, notamment pour la production de bouteilles.

 

Un précédent au Japon

Ces nouveaux travaux sont dans la lignée de la découverte réalisée en mars 2016 par des chercheurs japonais d’une bactérie plastophage. Ideonella sakaiensis a la capacité de découper le PET grâce à une enzyme naturelle, la PETase, trouvée dans un centre de recyclage nippon. Mais la nouvelle enzyme s’avère beaucoup plus efficace pour dégrader le PET, ce qui ouvre de grands espoirs pour le recyclage.

 

Les chercheurs en première ligne

«Nous pouvons tous jouer un rôle important dans le traitement de la pollution plastique mais c’est à la communauté scientifique, qui a créé ces matériaux miracles, d’utiliser toutes les technologies disponibles pour trouver de vraies solutions», a déclaré John McGeehan, directeur de l’institut des sciences biologiques et biomédicales de l’université de Portsmouth.

 

Work in progress

L’équipe travaille désormais à améliorer le fonctionnement de la nouvelle enzyme pour réduire, au niveau industriel, son temps d’absorption du PET. Un plastique qui persiste des siècles dans l’environnement.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus