Plaintes à Bruxelles contre le permis Repsol aux Canaries

Le 03 novembre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Manifestation, le 24 octobre à Tenerife, contre le permis attribué à Repsol
Manifestation, le 24 octobre à Tenerife, contre le permis attribué à Repsol

Quatre plaintes ont été déposées à Bruxelles pour barrer la route aux recherches pétrolières du groupe espagnol Repsol, prévues fin novembre au large de l’archipel des Canaries, à des profondeurs allant de 3 à 7 kilomètres.

Provenant de Greenpeace, du WWF et des conseils municipaux des îles de Lanzarote et de Fuerteventura, ces plaintes alertent la Commission européenne sur la violation de plusieurs directives de protection de la faune et de la flore.

Greenpeace affirme que le gouvernement espagnol a volontairement tardé à classer Lanzarote et Fuerteventura comme zones naturelles protégées Natura 2000 pour permettre à Repsol de lancer ses explorations.

WWF rappelle aussi que les côtes orientales de ces îles représentent l’une des principales zones mondiales de reproduction des baleines et des dauphins, et un espace privilégié pour la migration de tortues et d’oiseaux de mer.

Enfin, les conseils municipaux locaux relèvent des irrégularités procédurales dans l’attribution du permis d’exploration et ils estiment que ces recherches risquent de porter atteinte au tourisme, première source de revenus de l’archipel.

Bruxelles a confirmé avoir reçu quatre plaintes visant le permis de recherche accordé mi-août par Madrid au groupe Repsol, pour une durée de trois ans, précisant seulement qu’une enquête était en cours.

De son côté, le gouvernement des Canaries souhaitait organiser un référendum, le 23 novembre, sur ces prospections pétrolières. Mais Madrid l’en a empêché, en déposant un recours, le 24 octobre, devant le tribunal constitutionnel, arguant que les intérêts nationaux ne pouvaient faire l’objet de référendums locaux. Ce recours suspend en effet automatiquement tout texte attaqué. Des milliers de personnes ont manifesté aux Canaries le 18 octobre dernier, pour s’opposer aux projets du géant pétrolier, avec pour slogan «Nous vivons ici, nous décidons ici».



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus