Piles et batteries usagées: la filière se mobilise pour 2016

Le 05 octobre 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
A l'occasion de la publication le 24 septembre dernier du nouveau décret Piles et accumulateurs (1), le Syndicat français des recycleurs d'accumulateurs et de piles (SFRAP) a publié un communiqué vendredi 2 octobre appelant à la mobilisation des acteurs de la filière pour parvenir à un objectif de 45% de collecte de ces déchets en 2016.

Cet objectif est réclamé par une directive européenne de 2006, que le décret français publié en septembre transpose avec retard. A l'instar des piles et accumulateurs usagés des ménages, ce décret étend la responsabilité financière des producteurs aux déchets produits par les professionnels.

La capacité énergétique devra dorénavant figurer sur les piles et accumulateurs portables et automobiles. Et les objectifs nationaux minimum de collecte ont été fixés à 25% en 2012 et 45% en 2016.

Les objectifs de matières extraites et valorisées ont été fixés à au moins 75% pour les accumulateurs contenant du cadmium, 65% pour les batteries au plomb et 50% pour les autres types de piles et accumulateurs.

«De gros efforts, notamment en matière de sensibilisation du public, doivent être fournis dès à présent de façon à atteindre l’objectif de 45% en 2016», prévient le syndicat. Actuellement, la France a atteint un taux de plus de 30% de collecte. Mais «l’expérience acquise dans d’autre pays montre qu’au-delà de 35%, chaque point supplémentaire devient de plus en plus difficile à atteindre».

En 2008, les recycleurs français ont traité près de 14,000 tonnes de piles et accumulateurs usagés: 12.100 t de piles (alcalines, salines, lithium) dont 7.000 t provenant de France, 1.700 t d’accumulateurs portables dont 590 t provenant de France, ainsi que 20 t de piles boutons collectées en France.

(1) Décret n° 2009-1139 du 22 septembre 2009 relatif à la mise sur le marché des piles et accumulateurs et à l'élimination des piles et accumulateurs usagés et modifiant le code de l'environnement [Référence et lien ajoutés le 6 octobre 2009, Ndlr]


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus