Piles à combustible: des enzymes pour remplacer les métaux rares?

Le jeudi 31 août 2017 à 17h 36 par Romain Loury
Vers des véhicules électriques encore plus propres
Vers des véhicules électriques encore plus propres

Des chercheurs français ont mis au point une biopile dont les réactions chimiques sont assurées par des enzymes bactériennes, lors de travaux publiés dans la revue Energy & Environmental Science. Ce qui permettrait de se passer du platine, un catalyseur coûteux.

Extrait : Les piles à combustible sont notamment utilisées dans les véhicules électriques. Comme toute pile, elles disposent de deux électrodes, l’une négative (anode), l’autre positive (cathode): à la première se produit une...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus