Phtalates: en Egypte comme aux Etats-Unis

Le 01 juin 2011 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les phtalates, présents dans l’urine de jeunes filles égyptiennes autant que dans celle de jeunes Américaines, n’épargnent pas les pays en développement, selon une étude publiée dans la revue Environment Health.

«Avec la mondialisation et la distribution généralisée de produits à base de phtalates [1], la contamination des pays en développement va susciter une inquiétude croissante, un problème qu’il faudra régler au niveau international», estiment Justin Colacino, de l’université du Michigan (Ann Arbor), et ses collègues.
 
Un problème certes croissant, mais déjà bien présent: selon leur étude menée sur 60 Egyptiennes de 10-13 ans, le niveau urinaire en phtalates est similaire à celui observé aux Etats-Unis. Un phénomène qui semble avant tout lié aux emballages alimentaires.
 
Parmi les divers phtalates et métabolites étudiés, 4 (le MEHP, le MEOHP, le MEHPP et le MECPP) présentaient un niveau comparable aux Etats-Unis et en Egypte. Seules différences: le MbZP est plus abondant chez les jeunes Américaines (25,1 nanogrammes/millilitre) qu’en zone urbaine égyptienne (2 ng/ml), à l’inverse du MiBP (4,8 ng/ml contre 25 ng/ml). Un schéma déjà retrouvé dans un pays limitrophe: Israël.
 
Autre découverte: les phtalates n’étaient pas plus abondants chez les jeunes Egyptiennes vivant en ville que chez celles de la campagne. Un résultat négatif pour les chercheurs, qui espéraient y trouver une raison de la surincidence urbaine de cancer du sein à l’âge adulte.
 
[1] Présents dans une gamme étendue de produits (emballages alimentaires, cosmétiques, produits nettoyants, médicaments, jouets, etc), les phtalates sont des perturbateurs endocriniens, liés à un risque de cancer du sein et de puberté précoce chez la femme, de stérilité chez l’homme.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus