Photovoltaïque: le tarif d’achat relevé de 5% pour les petites installations

Le 01 octobre 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La hausse du tarif d'achat concerne les petites installations de moins de 100 kWc
La hausse du tarif d'achat concerne les petites installations de moins de 100 kWc

Outre les appels d’offres à venir pour les moyennes et grandes installations photovoltaïques, le gouvernement a annoncé, ce 1er octobre, une relève de 5% du tarif d’achat dédié aux petites installations: celles dont la puissance est inférieure ou égale à 100 kilowatts crête (kWc) et qui remplissent les conditions de l’intégration simplifiée au bâti, c’est-à-dire qu’elles ont notamment une fonction d’étanchéité du toit.

Dans un communiqué, le ministère de l’écologie a précisé que «le nouveau tarif d’achat s’élèvera à 18,4 centimes d’euro par kilowattheure, auquel pourra s’ajouter une bonification de 10% en fonction de l’origine des panneaux» (sans doute fabriqués en Europe, ndlr).

Au dernier trimestre 2011, le tarif d'achat totalisait 17,5 c€/kWh pour les installations comprises entre 36 kWc et 100 kWc (soit une hausse de 5,1%). Les installations inférieures à 36 kWh étaient déjà soumises au tarif de 18,4 c€/kWh.

Le projet d’arrêté relevant ce tarif sera soumis, dans le courant de la semaine, au Conseil supérieur de l’énergie ainsi qu’à la Commission de régulation de l’énergie. Le gouvernement rappelle que la baisse annuelle des tarifs d’achat sera plafonnée à 20%.

Par ailleurs, l’appel d’offres dédié aux grandes installations, dont la puissance dépasse les 250 kWc, sera lancé avant la fin de l’année. Il privilégiera les équipements placés sur les grandes toitures, afin d’éviter de grignoter les surfaces agricoles.

Les installations de taille moyenne (puissance comprise entre 100 et 250 kWc) seront également visées par un appel d’offres, mais aucun calendrier n’est encore précisé.

L’objectif de ces mesures est de «sécuriser l’activité des entreprises qui créent de la valeur ajoutée en France, alors même que les décisions du précédent gouvernement avaient profondément déstabilisé la filière et abouti à la destruction de 10.000 emplois», précise le ministère.

Ces mesures ne vont pas totalement satisfaire les professionnels. L’association Enerplan avait affirmé, suite à la Conférence environnementale, qu’il était «indispensable d’étendre le tarif d’achat aux installations de taille moyenne pour le salut des PME et des PMI de la filière photovoltaïque française».  De son côté, le SER Soler (1) avait demandé une hausse de 10% du tarif d’achat pour les petites installations et la limitation de la baisse annuelle à 10%. 

(1) Groupement français des professionnels du solaire photovoltaïque au sein du Syndicat des énergies renouvelables

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus