Photovoltaïque européen: 2010, l’année record

Le 23 février 2011 par Sonja van Renssen
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les marchés du PV n'ont jamais affiché d'aussi belles performances.
Les marchés du PV n'ont jamais affiché d'aussi belles performances.

L’industrie du solaire photovoltaïque (PV) vient d’annoncer à Bruxelles les meilleurs résultats de son histoire en 2010. Avec une hausse de 11,6 à 13,3 gigawatts (GW) de la capacité installée, le PV connaît la plus forte croissance de toutes les technologies renouvelables en Europe, selon l’association européenne de l’industrie du photovoltaïque (European Photovoltaic Industry Association).

Les nouvelles installations produisent à peu près autant d’électrons que deux grosses centrales au charbon. La capacité installée totale pour le PV en Europe s’établit donc aux alentours de 28 GW, soit la plus grosse partie de la capacité installée du PV dans le monde (37 à 40 GW).

L’Allemagne reste sans surprise le leader européen (pour la deuxième année consécutive), avec 7 GW de nouvelles installations en 2010, suivi par l’Italie (près de 3 GW), de la République tchèque (un peu plus d’1GW) et de la France, qui se situe aux alentours de 500 mégawatts (MW).

Ingmar Wilhelm, le président de l’industrie du photovoltaïque (Epia, selon l’acronyme anglais), attribue ce succès de l’année écoulée à «des coûts en baisse, de nouvelles applications, un solide intérêt des investisseurs et un soutien politique toujours présent». Environ deux tiers des nouvelles installations étaient de petites à moyennes unités. Ce sont elles qui bénéficient le plus des soutiens nationaux en Europe, d’après l’industriel First Solar.

Le géant américain du solaire précise que le coût des panneaux solaires en Europe a chuté de 40% l’année dernière, grâce à un progrès technologique continu et à une concurrence de la part des fabricants chinois. Explication: les panneaux solaires chinois inondent le marché parce que l’Europe soutient la production d’électricité solaire, pas les panneaux européens!

D’après le rapport de l'Epia, les prix des grands systèmes ont chuté jusqu’à 2,5 euros le Watt l’année dernière. First Solar souhaiterait que ces grands systèmes –sa spécialité– soient mieux soutenus par les gouvernements car ce sont eux qui peuvent fournir les plus grandes réductions d’émission à moindre coût.

L’industrie du PV est toutefois victime de son succès. Ces mêmes subventions qui ont permis à l’électricité solaire d’exploser sur la scène européenne subissent une baisse généralisée. En Allemagne, le leader européen du solaire, les subventions aux nouvelles installations PV ont été réduites en 2010, avec au moins un an d’avance sur ce qui était prévu. En janvier, l’association industrielle BSW s’attendait dès juillet à la baisse des aides de 12% prévue pour 2012. La France, l’Espagne et l’Italie ont aussi réduit les aides au solaire.

Le premier ministre français, François Fillon, s'est cependant engagé le 22 février à tripler d'ici la fin 2012 la capacité de production du parc français de panneaux solaires photovoltaïques (augmentation d’au moins 2.500 MW). Il a également annoncé une baisse de 20% du tarif de rachat de l'électricité solaire pour les particuliers. Le futur dispositif de régulation, qui devra être mis en place avant le 9 mars prochain (date à laquelle se terminera le moratoire) «comportera d'une part des tarifs d'achat ajustés automatiquement chaque trimestre en fonction des volumes de projets déposés et d'autre part des appels d'offres pour les grandes toitures et les fermes solaires», a indiqué Matignon dans un communiqué (voir aussi le JDLE).

En Europe, après un an et demi de croissance soutenue, la demande pour le PV pourrait cependant stagner au premier semestre 2011, prévient l’Epia. Cela ferait pression sur les prix et pourrait en retour faire redémarrer le marché au second semestre. Tout dépend de la politique, constate l’association. Une croissance est vraiment possible en France et en Espagne, mais pas sans soutien politique. Pour l’industrie, la visibilité sur les tarifs est même plus importante que le niveau des aides en soi.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus