Petites voitures et voitures propres

Le 21 février 2006 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En réponse à une question parlementaire sur les petites voitures et leur possible classement dans la catégorie des véhicules propres, le ministre chargé des transports, Dominique Perben, a souligné que l'intérêt des petits véhicules, notamment en milieu urbain, était indéniable: ils consomment généralement moins d'énergie et nécessitent moins d'espace pour circuler ou stationner. Toutefois les travaux de la commission interministérielle véhicule propre et économe ont montré que le qualificatif de véhicule propre correspond d’une part, à la notion de véhicule économe, peu consommateur d'énergie et peu émetteur de gaz à effet de serre et d’autre part, à celle de véhicule émettant peu de rejets «locaux» (particules, oxydes d'azote, etc.). C’est pourquoi, il n'est pas aujourd'hui dans les projets du gouvernement de favoriser l'achat de véhicules de dimensions réduites par le biais d'aides financières ou fiscales fondées sur la seule dimension de ces véhicules. Cependant, le ministre n’exclut pas que la meilleure adaptation des petits véhicules en milieu urbain soit reconnue à l'avenir dans les tarifs de stationnement, voire dans des restrictions de circulation qui pourraient se mettre en place sur l’initiative des collectivités territoriales.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus