Petit à petit, l’électron allemand se décarbone

Le 09 janvier 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les émissions carbonées du secteur électrique ont baissé pour la 3e année consécutive.
Les émissions carbonées du secteur électrique ont baissé pour la 3e année consécutive.

En 2016 et pour la troisième année consécutive, les émissions carbonées du secteur électrique allemand ont baissé.

L’Energiewende marque de nouveaux points contre le changement climatique. En 2016, le bilan carbone de la production d’électricité s’est encore amélioré outre-Rhin. A 306 millions de tonnes (Mt), les émissions de CO2 ont baissé de 5 Mt (-1,6%), entre 2015 et 2016, relève une étude d’Agora Energiewende.

Baisse de la demande

Ce bon résultat, note le think tank spécialisé sur la transition énergétique allemande, est imputable à plusieurs facteurs. La légère baisse de la demande, tout d’abord. Malgré une croissance économique de 1,8%, la consommation d’électrons s’est contractée de 0,4% (soit 2,4 térawattheures -TWh- par an).

32% du courant est vert

Le parc de centrales s’est légèrement verdi. L’an dernier, les électriciens et les collectivités allemandes ont mis en service 5 gigawatts (GW) de capacités éoliennes et 1 GWc de nouvelles centrales photovoltaïques. Hélas, la météo n’a pas toujours été favorable aux énergies renouvelables. Aussi, les énergies vertes n’ont-elles gagné que 0,8% de part de marché. Energies solaire, éolienne et d’origine végétale produisent désormais 32,3% du courant consommé en Allemagne: +8% de mieux qu’en 2015.

Si l’électricité continue de marquer des points, les autres secteurs sont encore à la traîne. En 2016, les émissions de l’Allemagne ont atteint 916 Mt équivalent CO2: +0,9% en un an. Pour atteindre ses objectifs, Berlin ne devra pas rejeter plus de 750 Mt équCO2 dès 2020. Un sacré challenge.

Malgré une forte hausse de la production des centrales au gaz, le parc thermique à flamme (charbon, lignite, gaz) a réduit sa voilure. L’an passé, sa production a atteint 429,2 TWh : 0,7% de moins qu’en 2015.

La partie est pourtant loin d’être gagnée. Pour atteindre les objectifs du paquet énergie climat 2020, l’Allemagne doit encore fortement réduire ses consommations : 9 TWh par an entre 2017 et 2020: un rythme 4 fois supérieur à celui de 2015.

La décarbonation doit aussi progresser plus rapidement. «Au rythme actuel, la dernière centrale au charbon ou au lignite sera fermée en 2038», estime Patrick Graichen, directeur d’Agora Energiewende.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus