Pesticides: le Parlement prône un renouveau de l’évaluation

Le jeudi 16 mai 2019 à 18h 01 par Romain Loury
Le siège de l'Efsa, à Parme (Italie)
Le siège de l'Efsa, à Parme (Italie)

Dans un rapport publié jeudi 16 mai, l’Opecst appelle à améliorer le fonctionnement des agences impliquées dans l’évaluation des substances mises sur le marché, en particulier les pesticides, en leur permettant notamment de déclencher des études indépendantes, non industrielles. Un constat qui trouve son écho dans la saga du glyphosate.

Extrait : Le glyphosate, «moins cancérogène que la charcuterie»? Après les propos tenus dimanche 12 mai par l’un de ses 4 co-rapporteurs, le sénateur Pierre Médevielle (UDI, Haute-Garonne), tout portait à croire que le rapport de...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus