Pesticides: la Commission accentue le risque sanitaire

Le 12 septembre 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MDRGF) juge que la Commission européenne n'a pas tenu compte des valeurs guides de toxicité recommandées par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) lorsqu'elle a fixé les limites maximales de résidus (LMR) harmonisées dans le cadre d'un nouveau règlement européen (1). Cette association française de lutte contre l'utilisation des pesticides avait dénoncé il y a quelques jours avec d'autres ONG l'augmentation de certaines LMR de pesticides dans les fruits et légumes des pays de l'Union européenne (2).

Aujourd'hui, le MDRGF précise que la Commission «n'a pas favorisé une plus grande sécurité alimentaire' comme elle le prétend». Par exemple, l'ONG a constaté que pour le pesticide diflubenzuron, la Commission a défini une LMR de 5 milligrammes par kilo (mg/kg) pour la pomme alors que l'Autorité (Efsa) recommande une LMR de 0,35 mg/kg pour éviter tout risque de toxicité aigüe chez les gros consommateurs de pommes tels que les enfants. «La Commission tolère un risque 14 fois supérieur aux valeurs seuils de l'Efsa !», s'indigne ainsi le MDRGF. Pour François Veillerette, président de cette association, «la Commission n'a pas choisi d'aligner les LMR sur les niveaux permettant de réduire les risques de toxicité divers mais au contraire a, semble-t-il, choisi d'augmenter certaines LMR afin de contenter certains groupes de pression».

Dans un communiqué du 1er septembre, la Commission avait indiqué que le nouveau règlement est, pour les consommateurs, «l'assurance de disposer de denrées alimentaires sûres et, pour les opérateurs et les importateurs, il constitue la garantie d'un bon fonctionnement des échanges puisque les 27 listes de LMR nationales, qui étaient une source de confusion, sont supprimées».



(1) Règlement (CE) n°149/2008 de la Commission du 29 janvier 2008 modifiant le règlement (CE) n°396/2005 du Parlement européen et du Conseil pour y ajouter les annexes II, III et IV fixant les limites maximales applicables aux résidus des produits figurant à son annexe I

(2) Voir l'article du JDLE: «Pesticides: les ONG dénoncent une nouvelle législation européenne»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus