Pesticides: FNE et l’UIPP s’affrontent sur l’objectif des 50%

Le 24 avril 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans un communiqué du 21 avril, la fédération d'associations de défense de l'environnement France nature environnement (FNE) estime que «les industriels des pesticides et une partie de la profession agricole exercent de fortes pressions sur le gouvernement et l'administration pour qu'ils renoncent à l'objectif fixé à l'issue du Grenelle (…) de réduire de 50% l'usage des pesticides en France d'ici 10 ans».

«On n'exerce aucune pression sur le gouvernement dans le cadre du Grenelle», affirme de son côté Jean-Charles Bocquet, directeur de l'union des Industries de la protection des plantes (UIPP). « Nous sommes membre du groupe de travail conduit par le ministre chargé de l'agriculture Michel Barnier (1). Les 5 collèges sont présents, et nous travaillons selon un plan de travail proposé par le ministre», ajoute-t-il. Il précise par ailleurs que la phrase de FNE est tronquée car la décision prise dans le cadre du Grenelle est une réduction de 50% des usages des pesticides d'ici 10 ans «en accélérant la diffusion des méthodes alternatives et sous réserve de leur mise au point».

De son côté, FNE appelle le président de la République Nicolas Sarkozy à maintenir l'objectif et à l'inclure dans le projet de loi Grenelle actuellement élaboré.

Au sein du comité opérationnel, le débat se poursuit quant aux indicateurs à évaluer dans le cadre du plan Ecophyto 2018. Alors que certains membres parlent d'indices de fréquence de traitements, l'UIPP est plutôt favorable à un indicateur d'impact qui permettrait selon elle de mieux gérer les risques. Pour Jean-Charles Bocquet, il serait par exemple préférable de fixer comme objectif une diminution du nombre d'échantillons d'aliments non conformes aux normes en vigueur, plutôt que de fixer un objectif quantitatif de réduction des usages de pesticides.



(1) Agriculture écologique et productive, dont l'un des pilotes est Guy Paillotin, ancien président de l'Institut national de recherche agronomique (Inra) et auteur d'un rapport sur l'agriculture raisonnée remis au ministère de l'agriculture




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus