Perturbateurs endocriniens: une stratégie nationale au milieu du gué

Le vendredi 02 février 2018 à 17h 34 par Romain Loury
Un coût sanitaire de 150 milliards d'euros/an dans l'UE
Un coût sanitaire de 150 milliards d'euros/an dans l'UE
DR

Lancée en 2014, la stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens (SNPE) est «pertinente et opportune», mais est loin d’avoir tenu toutes ses promesses, selon un rapport publié vendredi 2 février.

Extrait : Après un rapport publié le 19 janvier sur les pesticides, au tour des perturbateurs endocriniens (PE). Ou plutôt de la stratégie nationale lancée par la France en avril 2014, suite à un engagement de la Conférence...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus