Pékin dévoile son système de quotas de voitures électriques

Le 29 septembre 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Rien n'est prévu pour les camions électriques.
Rien n'est prévu pour les camions électriques.
VLDT

Constructeurs et importateurs d’automobiles se verront allouer des quotas échangeables de véhicules propres. De quoi quadrupler leurs ventes d’ici à 2020.

 

La Chine poursuit à marche forcée l’électrification de son parc automobile. Quelques semaines après avoir annoncé une possible interdiction, à terme, de la commercialisation de véhicules à combustion interne, Pékin récidive.

Un plancher de 30.000 véhicules par an

Ce vendredi 29 septembre, le ministre chinois de l’industrie et des technologies de l’information a dévoilé les contours d’un nouveau dispositif visant à développer le marché des véhicules électriques et hybrides. Chaque constructeur et distributeur, commercialisant plus de 30.000 véhicules par an, se verra allouer des quotas annuels. Selon leurs performances, les véhicules assemblés ou distribués en Chine génèreront de 1 à 5 quotas.

Plus d’un million de voitures électriques par an

Dès 2019 (soit un an plus tard que prévu initialement), les entreprises de l’automobile devront produire un nombre de quotas représentant 10% de leurs ventes annuelles. Ce chiffre sera porté à 12% en 2020. Ce qui pourrait se traduire par la mise en circulation effective de 1,2 à 1,4 million de voitures électriques par an, à cette échéance. Environ 4 fois plus de ventes qu’aujourd’hui.

Les constructeurs sont prêts

Les constructeurs automobiles ont anticipé cette mesure, annoncée depuis plusieurs mois. Honda va prochainement lancer une voiture tout électrique pour le marché chinois. PSA estime pouvoir atteindre l’objectif qui lui a été fixé en électrifiant 2,5% de sa production locale. Porsche n’a jamais caché que ses lourds investissements en faveur du véhicule électrique lui avaient été imposés par la Chine, premier marché automobile de la planète. La firme de Stuttgart annonce son premier modèle véritablement électrique pour 2020.

Les Chinois en tête

Les concurrents locaux ne sont pas en reste. Depuis le début de l’année, BYD a déjà vendu près de 50.000 véhicules électriques. Beijing Electric Vehicle le talonne de près avec plus de 36.000 véhicules commercialisés depuis janvier. Par comparaison, General Electric est loin derrière avec un peu plus de 700 Baojun E100 et Bolt vendues.

Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), 40% des 750.000 voitures électriques produites annuellement dans le monde sont vendues en Chine. 5 millions pourraient sillonner les routes chinoises en 2020. Elles feront face à plus de 200 millions de véhicules thermiques.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus