Pêcheurs: vers une modification des aides

Le 30 juin 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le Parlement européen a fait des propositions complémentaires à la Commission européenne sur la réforme des aides destinées aux pêcheurs.

La commission de la pêche du Parlement européen a demandé à la Commission européenne une modification du projet de réforme du système d'aide financière aux pêcheurs qui doit devenir le Fonds européen pour la pêche (Fep) en remplacement de l'actuel Instrument financier d'orientation de la pêche (Ifop). Les députés ont proposé un premier amendement sur le retrait des navires: alors que la Commission souhaite accorder des aides à la démolition de navires, les députés veulent octroyer des subventions à la réaffectation du personnel à d'autres activités que la pêche, comme la création d'entreprises communes ou l'exportation, si les navires ne sont plus utilisés dans le cadre de la pêche.

Sur le financement de l'équipement, les députés demandent que la préférence aille aux plus petits et aux plus vieux bateaux: le renouvellement des navires d'une longueur moyenne de moins de 12 mètres et le remplacement des chalutiers de plus de 20 ans qui manquent de sécurité. Ils proposent aussi que le FEP finance les investissements effectués pour la chaîne de production dans le domaine de l'aquaculture, qu'il s'agisse de nouvelles installations ou de la modernisation d'unités existantes. Les députés soutiennent également l'idée d'une aide à la production d'espèces qui présentent des débouchés prometteurs, mais uniquement si la production est techniquement et financièrement viable. Ils ont toutefois rejeté la proposition de la Commission concernant le développement durable des zones côtières de pêche, qui visait à limiter l'intervention du FEP aux communes de plus de 100.000 habitants.

Dernière proposition de la commission parlementaire: le versement de primes individuelles aux jeunes de moins de 35 ans nouvellement propriétaires ou copropriétaires d'un chalutier d'occasion. Le FEP s'élèverait à près de 5 milliards d'euros pour les 25 Etats membres ainsi que pour la Bulgarie et la Roumanie sur la période 2007-2013. Il est censé couvrir l'ajustement de la flotte communautaire, l'aquaculture, la transformation et la vente, les mesures d'intérêt commun, le développement durable des zones côtières et l'assistance technique.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus